Accueil
Actualites
Joint ACE I and ACE II meeting in Accra (7th- November 2017)

Joint ACE I and ACE II meeting in Accra (7th- November 2017)

The joint ACE I and ACE II project workshop was officially opened today (7 November 2017) at the La Palm Royal Beach Hotel in Accra, Ghana, by the Honourable Dr Matthew Opoku Prempeh (Minister of Education, Republic of Ghana).

Mr Henry Kerali (World Bank Country Director for Ghana, Sierra Leone and Liberia) also graced the occasion and emphasized the World Bank’s commitment to African Higher Education.

Other dignitaries present included Professor Etienne Ehouan Ehile (AAU Secretary General), Mr Badara A. Joof (Minister of Higher Education, Research, Science and Technology from The Gambia), Mr Andreas Bloom (Regional Team Lead, World Bank), Ms Xiaoyan Liang (Lead, Education Specialist, World Bank, ACE II), Dr. Eugene Mutimura (Project Coordinator ACE II, Inter-University Council for East Africa) and Prof Jonathan Mba (Project Coordinator ACE I, Association of African Universities).

The workshop brings together (for the first time) all the 46 Africa Higher Education Centres of Excellence for project review and learning from each other’s experiences. The ACE I Project involves 22 Universities from West and Central Africa, and the Regional Facilitating Unit is the Association of African Universities. The ACE II Project involves 24 Universities from East and Southern Africa and its Regional Facilitating Unit is the Inter-University Council for East Africa.

Over 350 participants from the following 22 countries are participating in this meeting - Benin, Burkina Faso, Cameroun, China, Cote d'Ivoire, Denmark, Ethiopia, France, The Gambia, Ghana, Kenya, Malawi, Mozambique, Nigeria, Rwanda, Senegal, Tanzania, Togo, Uganda, United States of America, Zambia and Zimbabwe.

Rédiger un commentaire

Bulletin d'information

Inscription à la newsletter

Témoignages

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires La dimension régionale matérialisée par la sélection d’étudiants anglophones est une chance pour nous francophones d’améliorer significativement notre niveau en anglais scientifique.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Je suis convaincu de pouvoir participer efficacement à la fructification de la recherche dans ce domaine au Togo, au Tchad mon pays d’origine ou partout en Afrique, avec mon dynamisme et mes atouts techniques acquis au CERSA.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Avec le CERSA, j’ai acquis de grandes connaissances, et développé des compétences dans le domaine des Sciences Aviaires notamment pendant la réalisation des recherches au sein du laboratoire des Sciences Aviaires du CERSA de l’Université de Lomé.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Yagla Baréléma, Elève-avicultrice Pour l’heure je n’ai pas beaucoup d’argent pour commencer véritablement mais cette formation qui est le fruit du partenariat entre le CERSA et le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes, j’ai la ferme conviction que tout ira bien puisque j’ai la volonté de pratiquer l’aviculture.
    Yagla Baréléma, Elève-avicultrice

  • Florence Missodé, Elève-avicultrice  (2016) J’ai une petite parcelle que je peux exploiter et j’ai un peu de moyens financiers aussi. Avec cette formation du CERSA, je pense avoir les moyens de devenir une bonne avicultrice.
    Florence Missodé, Elève-avicultrice (2016)

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires Etudier au CERSA, c’est l’assurance d’un appui financier pour publier nos travaux de recherches dans des journaux scientifiques de renom. En outre, l’excellence visée par le centre représente un gage d’insertion professionnelle rapide.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Toutes ces expérimentations que j’ai réalisées au Laboratoire des Sciences Aviaires m'ont permis d'avoir une expérience professionnelle probante, et m'ont conforté dans mon projet de devenir chercheur en Sciences Aviaires.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016) J’avais de petites notions sur les poules pondeuses que je veux élever mais avec cette formation modulaire avec différents cours tels que la gestion et le suivi des poules pondeuses et coquelets que nous a donnée le CRSA, je me sens prête pour mener à bien mes activités
    Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016)

  • Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016) La formation prodiguée par le CERSA m’a donné l’opportunité de renforcer mes connaissances et compétences en matière d’aviculture
    Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016)

Tous nos témoignages