Accueil
Actualites
Le CERSA forme une deuxième vague de jeunes futurs aviculteurs du FAIEJ

Le CERSA forme une deuxième vague de jeunes futurs aviculteurs du FAIEJ

Lomé, le 29 août 2017 – Une deuxième vague composée d’une centaine de jeunes garçons et de filles copté par le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ) suit depuis cette fin d’août la formation en aviculture donnée par le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA).

La formation qui se tient à Kpomé (environ 20 km au nord de Lomé) se fera en phases alternées de théorie et de pratique sous forme de stages dans des fermes avicoles. Elle porte sur cinq modules à savoir :
- la conduite des exploitations avicoles ;
- les techniques d’alimentation et de rationnement ;
- le contrôle et le traitement des maladies aviaires ;
- la couvaison et la production des poussins d’un jour ;
- la gestion des exploitations avicoles et l’élaboration d’un plan d’affaire.

« La nouveauté cette fois-ci, c’est que ces jeunes auront en plus du programme en aviculture se former en rédaction de plan d’affaire contrairement à la première vague qui avait bouclé sa formation et le stage par un rapport», a déclaré le directeur du CERSA, le Professeur Kokou Tona. Il a ainsi invité les jeunes « à saisir les nombreuses opportunités dont regorge la filière avicole » car selon lui, «en aviculture comme dans tous les autres domaines, la volonté et la persévérance sont nécessaire pour aboutir à des résultats ».
 


Vue de la salle


Le plan d’affaire qu’aura à rédiger chaque apprenant sera ensuite soumis au FAIEJ pour analyse et évaluation en vue de bénéficier éventuellement d’un appui financier.

Le démarrage de cette formation a été couplé avec la remise des attestations aux jeunes aviculteurs précédemment formés.

« Vous avez fait le bon choix en vous inscrivant à ce programme de formation », a dit la directrice générale du FAIEJ, Sahouda Gbadamassi-Mivedor à ces futurs aviculteurs.

« Vous êtes maîtres de votre destin, vous êtes nos pépites et vous êtes l’avenir du Togo », leur a-t-elle lancé avant de les inciter à suivre avec assiduité la présente formation.

Cette rencontre a été aussi une occasion pour partager le témoignage d’un ancien bénéficiaire de l’appui du FAIEJ aujourd’hui investi dans la production de thé bio ‘’made in Togo’’. Des produits issus d’innovations d’anciens bénéficiaires du FAIEJ ont été aussi exposés au public à la même cérémonie.

Rédiger un commentaire

Bulletin d'information

Inscription à la newsletter

Témoignages

  • Yagla Baréléma, Elève-avicultrice Pour l’heure je n’ai pas beaucoup d’argent pour commencer véritablement mais cette formation qui est le fruit du partenariat entre le CERSA et le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes, j’ai la ferme conviction que tout ira bien puisque j’ai la volonté de pratiquer l’aviculture.
    Yagla Baréléma, Elève-avicultrice

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Toutes ces expérimentations que j’ai réalisées au Laboratoire des Sciences Aviaires m'ont permis d'avoir une expérience professionnelle probante, et m'ont conforté dans mon projet de devenir chercheur en Sciences Aviaires.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016) J’avais de petites notions sur les poules pondeuses que je veux élever mais avec cette formation modulaire avec différents cours tels que la gestion et le suivi des poules pondeuses et coquelets que nous a donnée le CRSA, je me sens prête pour mener à bien mes activités
    Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016)

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires La dimension régionale matérialisée par la sélection d’étudiants anglophones est une chance pour nous francophones d’améliorer significativement notre niveau en anglais scientifique.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires Etudier au CERSA, c’est l’assurance d’un appui financier pour publier nos travaux de recherches dans des journaux scientifiques de renom. En outre, l’excellence visée par le centre représente un gage d’insertion professionnelle rapide.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Avec le CERSA, j’ai acquis de grandes connaissances, et développé des compétences dans le domaine des Sciences Aviaires notamment pendant la réalisation des recherches au sein du laboratoire des Sciences Aviaires du CERSA de l’Université de Lomé.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Je suis convaincu de pouvoir participer efficacement à la fructification de la recherche dans ce domaine au Togo, au Tchad mon pays d’origine ou partout en Afrique, avec mon dynamisme et mes atouts techniques acquis au CERSA.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016) La formation prodiguée par le CERSA m’a donné l’opportunité de renforcer mes connaissances et compétences en matière d’aviculture
    Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016)

  • Florence Missodé, Elève-avicultrice  (2016) J’ai une petite parcelle que je peux exploiter et j’ai un peu de moyens financiers aussi. Avec cette formation du CERSA, je pense avoir les moyens de devenir une bonne avicultrice.
    Florence Missodé, Elève-avicultrice (2016)

Tous nos témoignages