Accueil
Actualites
Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique pose la 1ère pierre du bâtiment et des laboratoires spécialisés du CERSA

Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique pose la 1ère pierre du bâtiment et des laboratoires spécialisés du CERSA

Lomé, le 6 avril 2017– Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Monsieur Makhtar Diop, a effectué ce 6 avril, une visite sur les installations du Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA), à l’issue de laquelle il a posé la première pierre du bâtiment principal et des laboratoires spécialisés du centre.

Lors de sa visite à l’Université de Lomé, Monsieur Diop a eu droit à la présentation du CESRA en ce qui concerne ses objectifs, son évolution et les partenariats tissés. Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et le président de l’Université de Lomé, le Professeur Dodji Kokoroko et la représentante résidente de la Banque mondiale au Togo ont participé à l’événement.

« Je suis impressionné par le CERSA qui est le meilleur ou l’un des meilleurs centres de formation en sciences aviaires», a déclaré Monsieur Diop qui a réaffirmé la disposition de la Banque mondiale à continuer à soutenir le Togo en général et le CERSA en particulier.

Selon lui, la protéine animale la viande surtout le poulet sont des produits de luxe malheureusement chez nous. Parce que l’offre n’est pas suffisante et les coûts de production sont élevés. « Donc, un centre de recherche comme ça, qui permet d’augmenter la productivité, la disponibilité du poulet dans nos pays permettra certainement aux gens avec des revenus moins élevés, de pouvoir avoir accès à ce produit, qui est encore considéré comme un produit de luxe », a-t-il ajouté.

La visite a été clôturée par la pose de la première pierre du bâtiment principal et des laboratoires spécialisés du CERSA conjointement par M. Diop et le ministre togolais de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Octave Nicoué K. Broohm.

Le CERSA qui a déjà attiré quelque 64 étudiants en Master et Doctorat de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, a été créé en 2014 pour promouvoir l’excellence dans la formation, la recherche-développement, l’appui-conseil et la valorisation des sous-produits de la filière avicole.

Financé par la Banque mondiale à hauteur de 4 milliards de FCFA, le centre forme des diplômés qualifiés d’Afrique de l’Ouest et du Centre de niveau Master et Doctorat, et apporte des innovations permettant de réponde aux nombreux défis de développement régional spécifiques à la filière avicole. Ce financement entre dans le cadre du soutien de la banque aux centres d’excellence africains impliqués dans l’enseignement des sciences et technologies dans les universités en Afrique de l’Ouest et du Centre, à travers 22 projets.

Galerie photo

Rédiger un commentaire

Bulletin d'information

Inscription à la newsletter

Appels d'offres

Programme de Recherche Master en Sciences Aviaires

Date limite de candidature: 30/03/2018

Programme de Recherche Doctorale en Sciences Aviaires

Date limite de candidature: 30/03/2018

Témoignages

  • Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016) La formation prodiguée par le CERSA m’a donné l’opportunité de renforcer mes connaissances et compétences en matière d’aviculture
    Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016)

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Avec le CERSA, j’ai acquis de grandes connaissances, et développé des compétences dans le domaine des Sciences Aviaires notamment pendant la réalisation des recherches au sein du laboratoire des Sciences Aviaires du CERSA de l’Université de Lomé.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires Etudier au CERSA, c’est l’assurance d’un appui financier pour publier nos travaux de recherches dans des journaux scientifiques de renom. En outre, l’excellence visée par le centre représente un gage d’insertion professionnelle rapide.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Toutes ces expérimentations que j’ai réalisées au Laboratoire des Sciences Aviaires m'ont permis d'avoir une expérience professionnelle probante, et m'ont conforté dans mon projet de devenir chercheur en Sciences Aviaires.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Yagla Baréléma, Elève-avicultrice Pour l’heure je n’ai pas beaucoup d’argent pour commencer véritablement mais cette formation qui est le fruit du partenariat entre le CERSA et le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes, j’ai la ferme conviction que tout ira bien puisque j’ai la volonté de pratiquer l’aviculture.
    Yagla Baréléma, Elève-avicultrice

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Je suis convaincu de pouvoir participer efficacement à la fructification de la recherche dans ce domaine au Togo, au Tchad mon pays d’origine ou partout en Afrique, avec mon dynamisme et mes atouts techniques acquis au CERSA.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016) J’avais de petites notions sur les poules pondeuses que je veux élever mais avec cette formation modulaire avec différents cours tels que la gestion et le suivi des poules pondeuses et coquelets que nous a donnée le CRSA, je me sens prête pour mener à bien mes activités
    Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016)

  • Florence Missodé, Elève-avicultrice  (2016) J’ai une petite parcelle que je peux exploiter et j’ai un peu de moyens financiers aussi. Avec cette formation du CERSA, je pense avoir les moyens de devenir une bonne avicultrice.
    Florence Missodé, Elève-avicultrice (2016)

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires La dimension régionale matérialisée par la sélection d’étudiants anglophones est une chance pour nous francophones d’améliorer significativement notre niveau en anglais scientifique.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

Tous nos témoignages