Accueil
Actualites
Togo : des enseignants-chercheurs en sciences aviaires en conclave à Lomé

Togo : des enseignants-chercheurs en sciences aviaires en conclave à Lomé

Un symposium international de trois jours organisé par le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) de l’Université, a été le 13 juin 2017 à Lomé sur le thème «Productions avicoles dans des conditions climatiques chaudes et humides».

Des dizaines d’enseignants-chercheurs d’Afrique et d’Europe, des membres de l’Association Mondiale des Sciences Avicoles (WPSA), des acteurs de la filière avicole du continent à ce symposium.

« Il est de nos jours bien établi que l’élevage de volailles contribue de façon substantielle à la sécurité alimentaire des ménages tout en améliorant leurs revenus, en assurant la qualité de leur alimentation et en apportant des fertilisants pour les cultures », a déclaré le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, M. Octave Nicoué Broohm ouvrant les travaux.

La rencontre va permettre le partage d’expériences entre les chercheurs et autres acteurs de la filière avicole à travers des communications sur les résultats de recherche.

« Il est donc nécessaire de construire et de développer une base de connaissances à partir des résultats de la recherche scientifique afin de renforcer la capacité des acteurs », a-t-il ajouté.

Les présentations portent entre autres, sur les thématiques telles que Thermorégulation chez la volaille, Epigénétique pour la tolérance à la chaleur, Stress climatique et la susceptibilité aux maladies, Nutrition chez les volailles sous haute température, Economie de la production d'œufs et de viande de volaille en Afrique de l'Ouest, ou encore Production d'œufs dans des conditions climatiques chaudes.

Le CERSA a été créé en 2014 pour promouvoir l’excellence dans la formation, la recherche-développement, l’appui-conseil et la valorisation des sous-produits de la filière avicole.

Dans sa vision de contribuer à développer les économies africaines à travers la filière avicole, le CERSA forme des diplômés qualifiés en provenance des plusieurs pays de d’Afrique de l’Ouest et du Centre de niveau Master et Doctorat en sciences aviaires. Il donne aussi des formations professionnelles qualifiantes aux jeunes désireux d’entrer dans la filière avicole.

Rédiger un commentaire

Bulletin d'information

Inscription à la newsletter

Appels d'offres

Programme de Recherche Master en Sciences Aviaires

Date limite de candidature: 30/03/2018

Programme de Recherche Doctorale en Sciences Aviaires

Date limite de candidature: 30/03/2018

Avis d’appel d’offres ouvert

Date limite de candidature: 16/03/2018

Témoignages

  • Prof. Komlan BATAWILA, 1er vice-Président de l’Université de Lomé « Je crois que c’est une très bonne chose. Le CERSA à travers ces premières soutenances est sur la bonne voie. A travers des documents qui sont produits et à travers la qualité des étudiants qui sont formé au CERSA. C’est une chose à encourager car le CERSA est sur la bonne voie ; ça s’inscrit dans le cadre de la sécurité alimentaire. Nous sommes tous demandeurs en protéines animales et puisque ces documents (mémoires) portent sur la recherche, et que ces travaux peuvent déboucher sur l’amélioration de la production animale, c’est une bonne chose ».
    Prof. Komlan BATAWILA, 1er vice-Président de l’Université de Lomé

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Toutes ces expérimentations que j’ai réalisées au Laboratoire des Sciences Aviaires m'ont permis d'avoir une expérience professionnelle probante, et m'ont conforté dans mon projet de devenir chercheur en Sciences Aviaires.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Edith GANGBEDJI « J’ai soutenu sur le thème ‘’Analyse de la chaîne de valeurs ajoutée des aliments de volailles au Bénin’’. Je suis soulagée d’être à cette étape. C’est un thème d’actualité. J’aimerais approfondir ce thème car si nous voulons promouvoir l’aviculture dans nos pays, nous devons chercher à maîtriser les différentes étapes de la filière ».
    Edith GANGBEDJI

  • Ali KOLANI « J’ai travaillé sur ‘’Effet de l’incorporation de l’huile de palme sur les performances de ponte et sériques des poules pondeuses’’. C’est un réel plaisir d’avoir fini ce master. Et j’aimerais, par la suite, travailler sur la modélisation de la production des œufs au Togo ».
    Ali KOLANI

  • Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016) La formation prodiguée par le CERSA m’a donné l’opportunité de renforcer mes connaissances et compétences en matière d’aviculture
    Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016)

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Je suis convaincu de pouvoir participer efficacement à la fructification de la recherche dans ce domaine au Togo, au Tchad mon pays d’origine ou partout en Afrique, avec mon dynamisme et mes atouts techniques acquis au CERSA.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016) J’avais de petites notions sur les poules pondeuses que je veux élever mais avec cette formation modulaire avec différents cours tels que la gestion et le suivi des poules pondeuses et coquelets que nous a donnée le CRSA, je me sens prête pour mener à bien mes activités
    Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016)

  • Yagla Baréléma, Elève-avicultrice Pour l’heure je n’ai pas beaucoup d’argent pour commencer véritablement mais cette formation qui est le fruit du partenariat entre le CERSA et le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes, j’ai la ferme conviction que tout ira bien puisque j’ai la volonté de pratiquer l’aviculture.
    Yagla Baréléma, Elève-avicultrice

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires Etudier au CERSA, c’est l’assurance d’un appui financier pour publier nos travaux de recherches dans des journaux scientifiques de renom. En outre, l’excellence visée par le centre représente un gage d’insertion professionnelle rapide.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • Florence Missodé, Elève-avicultrice  (2016) J’ai une petite parcelle que je peux exploiter et j’ai un peu de moyens financiers aussi. Avec cette formation du CERSA, je pense avoir les moyens de devenir une bonne avicultrice.
    Florence Missodé, Elève-avicultrice (2016)

Tous nos témoignages