Accueil
Actualites
Une semaine de voyage d’étude au Ghana pour les étudiants du CERSA

Une semaine de voyage d’étude au Ghana pour les étudiants du CERSA

Lomé 29 juin - Une quarantaine d’étudiants en Master du Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) vient de boucler une semaine de voyage d’étude en territoire ghanéen. Ce voyage organisé du 19 au 24 juin les a conduits successivement dans deux grandes villes du Ghana que sont Kumasi et Accra, la capitale.

Lors de ce déplacement, la délégation composée de 39 étudiants et de trois membres de l’encadrement, a visité tant des structures publiques que privées. Ainsi, elle a visité successivement Agricare spécialisée dans la production d’aliments de volailles et Topman Farms qui s’investit dans le développement de toute la chaîne de la filière avicole. Le département des Sciences animales de Kwame Nkrumah University of Sciences and Technology à Kumassi a aussi accueilli les étudiants. A Accra, la visite de la ferme d’expérimentation agronomique de University of Ghana a été au centre des préoccupations.

« Lors de ce voyage d’études, nous avons pu voir certaines choses dont on nous a parlé lors des cours théoriques telles que la production de parentaux mais que nous n’avons pas chez nous», Attivi

« Ce voyage nous a permis de découvrir beaucoup de nouvelles choses. J’ai apprécié l’organisation de la filière avicole de la production jusqu’à la commercialisation », renchérit de son côté, Martine Gandjeto.

«Personnellement, j’ai eu une bonne impression car j’ai appris beaucoup de choses surtout au niveau des écloseries où toutes les étapes et les chaînes de valeur qui sont bien organisées et bien respectée », affirme Yaokorin.

«J’ai aussi aimé le fait que la filière est vraiment intégrée de la production à la commercialisation en passant par la transformation», a-t-il ajouté. « J’ai une très bonne impression de cette visite car nous avons été bien accueillis au Ghana, et ceci témoignage des bonnes relations entre les universités du Ghana et celles du Togo », a apprécié le Professeur Agbonon Amegnona.

« A partir de ce voyage, des perspectives de partenariat se dessinent surtout en matière de transformation de produits avicoles mais aussi dans le domaine d’échanges d’étudiants car désormais, c’est une ouverture pour permettre à des étudiants ghanéens de venir s’inscrire au CERSA en plus des autres pistes de partenariat», a-t-il conclu.

Les voyages d’études sont instaurés par le CERSA pour permettre à ses étudiants de se mettre régulièrement à niveau dans leur domaine en vue de renforcer leurs connaissances théoriques et pratiques.

Galerie photo

Rédiger un commentaire

Bulletin d'information

Inscription à la newsletter

Appels d'offres

Programme de Recherche Master en Sciences Aviaires

Date limite de candidature: 30/03/2018

Programme de Recherche Doctorale en Sciences Aviaires

Date limite de candidature: 30/03/2018

Avis d’appel d’offres ouvert

Date limite de candidature: 16/03/2018

Témoignages

  • Abidi BILALISSI « Ma soutenance a porté sur ‘’Etude du meilleur moment pour l’inoculation in ovo d’un extrait hydro-alcoolique des feuilles moringa dans les œufs à couver des reproducteurs chair’’. La soutenance s’est bien passée et je suis très heureux. Avoir une note de 18 sur 20, ce n’était pas évident. Ceci me donne une ouverture sur la thèse si le CERSA m’en donne l’occasion ».
    Abidi BILALISSI

  • Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016) La formation prodiguée par le CERSA m’a donné l’opportunité de renforcer mes connaissances et compétences en matière d’aviculture
    Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016)

  • Michel OROUNLADJI « Je suis trop fier de la formation au CERSA. Mon thème de recherche c’est ‘’Effet de la chaleur sur les performances bioéconomiques des pintades (Numida meleagris) locales au Bénin’’ J’en profite pour remercier le CERSA et la Banque mondiale pour le financement sans oublier le Laboratoire de Zoo économie dans lequel j’ai travaillé à l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin dans le cadre de mes travaux. Comme perspective, je compte poursuivre mes travaux en année de thèse. »
    Michel OROUNLADJI

  • Florence Missodé, Elève-avicultrice  (2016) J’ai une petite parcelle que je peux exploiter et j’ai un peu de moyens financiers aussi. Avec cette formation du CERSA, je pense avoir les moyens de devenir une bonne avicultrice.
    Florence Missodé, Elève-avicultrice (2016)

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Avec le CERSA, j’ai acquis de grandes connaissances, et développé des compétences dans le domaine des Sciences Aviaires notamment pendant la réalisation des recherches au sein du laboratoire des Sciences Aviaires du CERSA de l’Université de Lomé.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Ali KOLANI « J’ai travaillé sur ‘’Effet de l’incorporation de l’huile de palme sur les performances de ponte et sériques des poules pondeuses’’. C’est un réel plaisir d’avoir fini ce master. Et j’aimerais, par la suite, travailler sur la modélisation de la production des œufs au Togo ».
    Ali KOLANI

  • Edith GANGBEDJI « J’ai soutenu sur le thème ‘’Analyse de la chaîne de valeurs ajoutée des aliments de volailles au Bénin’’. Je suis soulagée d’être à cette étape. C’est un thème d’actualité. J’aimerais approfondir ce thème car si nous voulons promouvoir l’aviculture dans nos pays, nous devons chercher à maîtriser les différentes étapes de la filière ».
    Edith GANGBEDJI

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Je suis convaincu de pouvoir participer efficacement à la fructification de la recherche dans ce domaine au Togo, au Tchad mon pays d’origine ou partout en Afrique, avec mon dynamisme et mes atouts techniques acquis au CERSA.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Martine GANDJETO « J’ai soutenu sur le thème ‘’Evaluation des propriétés enzymatiques des termites utilisés en alimentation des poulets de chair au Bénin’’. Ça a été une expérience riche en découvertes. Je compte bien m’installer en créant une usine de fabrication d’aliment de volaille ».
    Martine GANDJETO

  • Prof. Komlan BATAWILA, 1er vice-Président de l’Université de Lomé « Je crois que c’est une très bonne chose. Le CERSA à travers ces premières soutenances est sur la bonne voie. A travers des documents qui sont produits et à travers la qualité des étudiants qui sont formé au CERSA. C’est une chose à encourager car le CERSA est sur la bonne voie ; ça s’inscrit dans le cadre de la sécurité alimentaire. Nous sommes tous demandeurs en protéines animales et puisque ces documents (mémoires) portent sur la recherche, et que ces travaux peuvent déboucher sur l’amélioration de la production animale, c’est une bonne chose ».
    Prof. Komlan BATAWILA, 1er vice-Président de l’Université de Lomé

Tous nos témoignages