Accueil
Foire aux questions
Qu’est-ce que le CERSA?

Créé par arrêté N°009/UL/P/SG/2014, le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) est une structure de recherche et de formation en aviculture en Afrique de l’Ouest et du Centre. Le CERSA est logé sur le campus de l’Université de Lomé, au Togo. Des professeurs et chercheurs qualifiés, provenant de diverses écoles et facultés (Ecole Supérieure d’agronomie, Faculté des sciences l’Ecole Supérieure des Techniques Biologiques et Alimentaires (ESTEBA), Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA), et Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs) participent aux différentes formations offertes par le CERSA. Des enseignants d’autres institutions universitaires régionales (Université de Legon, Ghana ; Université d’Abomey-Calavi, Bénin ; Université Agricole Fédérale d’Abeokuta, Nigéria), et internationales (Université Catholique de Leuven, Belgique, Université de Wageningen, Pays-Bas, l’Institut Natio nal de Recherche Agronomique -Unité de recherche Avicole (INRA), de Tours (France) participent activement aux activités du CERSA.


Quelles sont les missions du CERSA?

Le CERSA a pour mission de former les techniciens, scientifiques et experts de haut niveau en sciences et productions avicoles.


Que vise le CERSA à travers la recherche et la formation?

Contribuer à l’essor de l’économie de la sous-région, à travers le développement et la promotion de la filière avicole


D’où viennent les étudiants formés par le CERSA?

Les étudiants sont originaires d’Afrique de l’Ouest et du Centre.


Qui peut se former au Master du CERSA?

Tout candidat à la formation aux Masters doit être titulaire de :

- Licence en agronomie, sciences animales ou physiologie animale ;
- Diplôme d’ingénieur agronome, option production animale ;
- Maitrise en Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), option physiologie animale ;
- Diplôme de docteur vétérinaire ; Tout autre diplôme équivalent.


Qui peut se former au Doctorat du CERSA?

Tout titulaire de Master ou DEA dans les thématiques de recherche du CERSA tels que Techniques d’élevage et nouvelle technologie de management des bandes de volailles

- Productions avicoles;
- Procédés de transformation des produits avicoles;
- Sécurité sanitaire;
- Biotechnologie et génétique avicole;
- Socio-économie de la filière avicole.


Quels sont les emplois possibles après les formations au CERSA ?

Le niveau Master
Entrepreneurs / Cadres dans les industries avicoles
Cadre technique dans les laboratoires de recherche
Spécialiste pour les agences gouvernementales de régulation et les unités de la filière avicole
Investigateurs scientifiques

Le niveau Doctorat 
Formateur / Chercheur dans les Universités et Instituts;
Expert pour les agences gouvernementales de régulation et les unités de la filière avicole.

Les formations modulaires et à la carte
Les techniciens en aviculture auront des opportunités à s’insérer dans :
- Les provenderies les exploitations avicoles;
- Les couvoirs Les abattoirs de volailles;
- Les cabinets vétérinaires ou Créer leur propre unité avicole.


Quels sont les partenaires du CERSA?

- Banque mondiale (partenaire financier) ;
- Université Catholique de Leuven, Belgique ;
- Université de Wageningen, Pays-Bas;
- Institut National de Recherche Agronomique (INRA), Unité de recherche Avicole de Tours (France);
- Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA) ;
- Université de Legon, Ghana;
- Université d’Abomey-Calavi, Bénin;
- Université Agricole Fédérale d’Abeokuta, Nigéria;
- Institut de Conseil Appui Technique (ICAT) - Togo;
- Association Nationale des Professions Avicoles du Togo (ANPAT);
- Les branches de l’Association mondiale des sciences avicoles (WPSA);
- Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) du Togo;
- Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (FAIEJ), Togo;
- Agence Nationale de Promotion et de Garantie de Financement des PME-PMI - (ANPGF), Togo.


Comment contacter le CERSA?

Université de Lomé - Campus Nord,
3è étage de l’immeuble de la Direction des Ressources Humaines
Tél. : +228 22 40 60 58+228 22 40 60 58
Email : cersa.univ.lome@gmail.com
Site web : www.cersa-togo.org

Bulletin d'information

Inscription à la newsletter

Appels d'offres

Programme de Recherche Master en Sciences Aviaires

Date limite de candidature: 30/03/2018

Programme de Recherche Doctorale en Sciences Aviaires

Date limite de candidature: 30/03/2018

Avis d’appel d’offres ouvert

Date limite de candidature: 16/03/2018

Témoignages

  • Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016) J’avais de petites notions sur les poules pondeuses que je veux élever mais avec cette formation modulaire avec différents cours tels que la gestion et le suivi des poules pondeuses et coquelets que nous a donnée le CRSA, je me sens prête pour mener à bien mes activités
    Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016)

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires Etudier au CERSA, c’est l’assurance d’un appui financier pour publier nos travaux de recherches dans des journaux scientifiques de renom. En outre, l’excellence visée par le centre représente un gage d’insertion professionnelle rapide.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Toutes ces expérimentations que j’ai réalisées au Laboratoire des Sciences Aviaires m'ont permis d'avoir une expérience professionnelle probante, et m'ont conforté dans mon projet de devenir chercheur en Sciences Aviaires.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires La dimension régionale matérialisée par la sélection d’étudiants anglophones est une chance pour nous francophones d’améliorer significativement notre niveau en anglais scientifique.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • Florence Missodé, Elève-avicultrice  (2016) J’ai une petite parcelle que je peux exploiter et j’ai un peu de moyens financiers aussi. Avec cette formation du CERSA, je pense avoir les moyens de devenir une bonne avicultrice.
    Florence Missodé, Elève-avicultrice (2016)

  • Prof. Komlan BATAWILA, 1er vice-Président de l’Université de Lomé « Je crois que c’est une très bonne chose. Le CERSA à travers ces premières soutenances est sur la bonne voie. A travers des documents qui sont produits et à travers la qualité des étudiants qui sont formé au CERSA. C’est une chose à encourager car le CERSA est sur la bonne voie ; ça s’inscrit dans le cadre de la sécurité alimentaire. Nous sommes tous demandeurs en protéines animales et puisque ces documents (mémoires) portent sur la recherche, et que ces travaux peuvent déboucher sur l’amélioration de la production animale, c’est une bonne chose ».
    Prof. Komlan BATAWILA, 1er vice-Président de l’Université de Lomé

  • Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016) La formation prodiguée par le CERSA m’a donné l’opportunité de renforcer mes connaissances et compétences en matière d’aviculture
    Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016)

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Avec le CERSA, j’ai acquis de grandes connaissances, et développé des compétences dans le domaine des Sciences Aviaires notamment pendant la réalisation des recherches au sein du laboratoire des Sciences Aviaires du CERSA de l’Université de Lomé.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Abidi BILALISSI « Ma soutenance a porté sur ‘’Etude du meilleur moment pour l’inoculation in ovo d’un extrait hydro-alcoolique des feuilles moringa dans les œufs à couver des reproducteurs chair’’. La soutenance s’est bien passée et je suis très heureux. Avoir une note de 18 sur 20, ce n’était pas évident. Ceci me donne une ouverture sur la thèse si le CERSA m’en donne l’occasion ».
    Abidi BILALISSI

  • Yagla Baréléma, Elève-avicultrice Pour l’heure je n’ai pas beaucoup d’argent pour commencer véritablement mais cette formation qui est le fruit du partenariat entre le CERSA et le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes, j’ai la ferme conviction que tout ira bien puisque j’ai la volonté de pratiquer l’aviculture.
    Yagla Baréléma, Elève-avicultrice

Tous nos témoignages