Accueil
Actualites
COMMUNIQUE DE PRESSE : Le CERSA au centre de la visite au Togo du vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique

COMMUNIQUE DE PRESSE : Le CERSA au centre de la visite au Togo du vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique

LOME, le 3 avril 2017 – Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Monsieur Makhtar Diop, effectuera une visite de travail au Togo du 5 au 6 avril 2017.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du partenariat entre le Groupe de la Banque mondiale et la République Togolaise, et vise à renforcer le dialogue avec les autorités nationales sur les politiques de développement et discuter de l’appui de la Banque mondiale au pays en matière de développement économique et social.

Au cours de sa visite, Monsieur Diop s’entretiendra avec les plus hautes autorités nationales et avec les membres du gouvernement. Monsieur Diop visitera également le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) de l’Université de Lomé, financé par la Banque mondiale pour promouvoir le développement de la filière avicole en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Cette visite constitue la première visite officielle de Monsieur Diop au Togo, en dehors d’une brève escale qu’il avait effectuée à Lomé en février 2016 au cours de laquelle il s’était entretenu avec le Président de la République, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbe.

Le Togo est devenu membre du Groupe de la Banque mondiale le 1er août 1962 et a reçu son premier financement auprès de l’institution en 1968. Au 31 mars 2017, le portefeuille de la Banque mondiale pour le pays compte au total 15 projets en cours d’exécution, représentant un engagement financier total de 195,6 millions de dollars, soit environ 118 milliards de francs CFA. Ces projets couvrent les secteurs de l’éducation, l’agriculture, la santé, l’environnement, les mines, le développement communautaire, la protection sociale et les infrastructures.

De nouveaux projets ont été approuvés en 2017 pour apporter un financement additionnel au secteur de l’agriculture (10 millions de dollars), et pour financer de nouveaux projets pour le développement communautaire et la protection sociale (29 millions de dollars) et promouvoir l’employabilité des jeunes en milieux défavorisés (15 millions de dollars). Six autres opérations sont en cours de préparation pour renforcer la gouvernance économique, promouvoir les services logistiques, apporter un deuxième appui financier à l’agriculture, soutenir le secteur de l’énergie, renforcer les infrastructures urbaines à Lomé et dans certaines villes de l’intérieur, et apporter un appui budgétaire pour soutenir les réformes économiques et sectorielles.

Le Groupe de la Banque mondiale est également en train de finaliser sa nouvelle stratégie pour le Togo, qui sera présentée à son Conseil d’administration avant la fin Juin 2017. La visite de Makhtar Diop sera donc l’occasion de réaffirmer l’engagement de la Banque mondiale à accompagner les efforts du Togo en vue de la réduction de la pauvreté et du partage de la prospérité.

Rédiger un commentaire

Bulletin d'information

Inscription à la newsletter

Témoignages

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Avec le CERSA, j’ai acquis de grandes connaissances, et développé des compétences dans le domaine des Sciences Aviaires notamment pendant la réalisation des recherches au sein du laboratoire des Sciences Aviaires du CERSA de l’Université de Lomé.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Toutes ces expérimentations que j’ai réalisées au Laboratoire des Sciences Aviaires m'ont permis d'avoir une expérience professionnelle probante, et m'ont conforté dans mon projet de devenir chercheur en Sciences Aviaires.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016) J’avais de petites notions sur les poules pondeuses que je veux élever mais avec cette formation modulaire avec différents cours tels que la gestion et le suivi des poules pondeuses et coquelets que nous a donnée le CRSA, je me sens prête pour mener à bien mes activités
    Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016)

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires La dimension régionale matérialisée par la sélection d’étudiants anglophones est une chance pour nous francophones d’améliorer significativement notre niveau en anglais scientifique.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Je suis convaincu de pouvoir participer efficacement à la fructification de la recherche dans ce domaine au Togo, au Tchad mon pays d’origine ou partout en Afrique, avec mon dynamisme et mes atouts techniques acquis au CERSA.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Yagla Baréléma, Elève-avicultrice Pour l’heure je n’ai pas beaucoup d’argent pour commencer véritablement mais cette formation qui est le fruit du partenariat entre le CERSA et le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes, j’ai la ferme conviction que tout ira bien puisque j’ai la volonté de pratiquer l’aviculture.
    Yagla Baréléma, Elève-avicultrice

  • Florence Missodé, Elève-avicultrice  (2016) J’ai une petite parcelle que je peux exploiter et j’ai un peu de moyens financiers aussi. Avec cette formation du CERSA, je pense avoir les moyens de devenir une bonne avicultrice.
    Florence Missodé, Elève-avicultrice (2016)

  • Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016) La formation prodiguée par le CERSA m’a donné l’opportunité de renforcer mes connaissances et compétences en matière d’aviculture
    Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016)

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires Etudier au CERSA, c’est l’assurance d’un appui financier pour publier nos travaux de recherches dans des journaux scientifiques de renom. En outre, l’excellence visée par le centre représente un gage d’insertion professionnelle rapide.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

Tous nos témoignages