Accueil
Le CERSA
Mot du Président de UL

Dodzi Komla KOKOROKO
Agrégé des Facultés de Droit
Président de l’Université de Lomé

Mot de bienvenue


Cher Visiteur,

Il y a un an, l’Université de Lomé, à travers son plan stratégique (2015-2020), a pris la ferme résolution de s’engager dans la voie de la modernisation. L’objectif poursuivi est de faire de cette université une institution de référence dans la sous-région ouest-africaine. Pour ce faire, il faudra, d’une part, procéder au renforcement des liens entre l’université et son environnement et, d’autre part, au développement des axes de recherche en rapport avec les besoins du pays et de la sous-région.

Sans attendre l’horizon 2020, l’Université de Lomé vient de prouver, à travers son Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) qui est l’un des 15 projets de centres d’excellence sélectionnés et financés par la Banque mondiale sur les 51 projets en compétition. Ceci cadre non seulement avec la nouvelle orientation stratégique de l’Université de Lomé mais aussi, prend en compte les besoins sociétaux réels de son environnement en matière de formation et de recherche.En privilégiant les liens forts entre la recherche et la formation, avec pour objectif d'obtenir, d’ici à l’horizon 2018, une croissance de la production avicole de 6,5% au Togo et en Afrique, le CERSA participe de la construction d’une société qui valorise la réflexion, l’ouverture, et l’innovation. Dans cette dynamique, il s’attèle à former des techniciens, des spécialistes et experts dans le domaine des sciences animales, notamment en production avicole, afin de développer et d’améliorer cette filière à fort potentiel de croissance dans les pays de la sous-région.

Il importe, dès lors, de réitérer nos sincères remerciements à ces partenaires dont l’appui multiforme a été déterminant dans la matérialisation de ce projet. Il s’agit de la Banque mondiale, partenaire financier du Centre, de l’Association des Universités Africaines (AUA) et de tous les autres partenaires scientifiques, particulièrement, l’Université Catholique de Leuven (Belgique), l’Université de Wageningen (Pays-Bas), l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA) à travers l’Unité de recherche Avicole de Tours (France), l’Université d’Abomey-Calavi, (Bénin) et l’Université Fédérale Agricole d’Abeokuta(Nigéria).

Avec leur concours, nous espérons que le CERSA ira loin et sera un véritable fleuron pour toute la région en matière de sciences avicoles. A toutes et à tous, je souhaite une bonne navigation sur ce site web du CERSA qui vous fournit toutes les informations utiles relatives à la recherche et à la formation qui y est donnée.

Bulletin d'information

Inscription à la newsletter

Témoignages

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires Etudier au CERSA, c’est l’assurance d’un appui financier pour publier nos travaux de recherches dans des journaux scientifiques de renom. En outre, l’excellence visée par le centre représente un gage d’insertion professionnelle rapide.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Je suis convaincu de pouvoir participer efficacement à la fructification de la recherche dans ce domaine au Togo, au Tchad mon pays d’origine ou partout en Afrique, avec mon dynamisme et mes atouts techniques acquis au CERSA.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Avec le CERSA, j’ai acquis de grandes connaissances, et développé des compétences dans le domaine des Sciences Aviaires notamment pendant la réalisation des recherches au sein du laboratoire des Sciences Aviaires du CERSA de l’Université de Lomé.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016) J’avais de petites notions sur les poules pondeuses que je veux élever mais avec cette formation modulaire avec différents cours tels que la gestion et le suivi des poules pondeuses et coquelets que nous a donnée le CRSA, je me sens prête pour mener à bien mes activités
    Pyalo Tchoou, Elève-avicultrice (2016)

  • Yagla Baréléma, Elève-avicultrice Pour l’heure je n’ai pas beaucoup d’argent pour commencer véritablement mais cette formation qui est le fruit du partenariat entre le CERSA et le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes, j’ai la ferme conviction que tout ira bien puisque j’ai la volonté de pratiquer l’aviculture.
    Yagla Baréléma, Elève-avicultrice

  • Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016) La formation prodiguée par le CERSA m’a donné l’opportunité de renforcer mes connaissances et compétences en matière d’aviculture
    Amedzrovi Ablamvi, Elève-aviculteur (2016)

  • NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires Toutes ces expérimentations que j’ai réalisées au Laboratoire des Sciences Aviaires m'ont permis d'avoir une expérience professionnelle probante, et m'ont conforté dans mon projet de devenir chercheur en Sciences Aviaires.
    NIDEOU DASSIDI, doctorant tchadien en Sciences Aviaires

  • Florence Missodé, Elève-avicultrice  (2016) J’ai une petite parcelle que je peux exploiter et j’ai un peu de moyens financiers aussi. Avec cette formation du CERSA, je pense avoir les moyens de devenir une bonne avicultrice.
    Florence Missodé, Elève-avicultrice (2016)

  • N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires La dimension régionale matérialisée par la sélection d’étudiants anglophones est une chance pour nous francophones d’améliorer significativement notre niveau en anglais scientifique.
    N’NANLE Oumbortime, doctorant togolais en Sciences Aviaires

Tous nos témoignages